En chemin pour Meung ! 

Quitter la grande ville et partir à la découverte de petits villages, ça j’adore.

Et Meung-sur-Loire fait parti de mon top 10. Ses vieilles façades, la vigne vierge qui court sur les murs en pierres, les Mauves qui se faufilent entre les moulins et enfin son château au double visage…. prenons le temps et laissons nous nous perdre dans ses ruelles…

Lorsque je visite un village, ou une ville, j’aime à lever les yeux, repérer les détails, les vielles portes, les chats aux fenêtres, ces petits détails qui nous échappent si nous allons trop vite…

Je suis le genre de fille à regarder dans l’entrebâillement d’une porte cochère pour voir si ma curiosité va déboucher sur un jardin caché ou une coursive intérieure….

img_5285.jpg

img_7110

 

 

Évidemment sur place,

la visite incontournable du château, « Château de Meung sur Loire » son église, la collégiale St Liphard.

Voir mon article sur le Château de Meung !

 

 

 

 

Et si vous avez le temps, ne pas manquer avant d’arriver au village, juste avant le Vieux pont, Au lieu-dit Roquelin, le magnifique Jardin de Stéphane Chassine,  voir article sur les Jardins de Roquelin.

Juste Un petit creux…

Si vous avez un petit creux, et peu de temps, il faut bien prendre des forces, « La Terrasse » vous accueillera avec ses salades repas, ses délicieuses pizzas et un vrai sourire ! A la bonne saison, vous serez installés sous la halle, en immersion totale.

Et en très beau et très bon ?

img_7619.jpg

 

Et pour un repas plus posé dans une gamme et une ambiance différente, mon coup de coeur : l’incontournable restaurant « À la Maison ».

Situé sur la place de l’entrée du château, l’alliance entre le cabinet de curiosité et chez soi… enfin chez soi mais en vraiment, vraiment beaucoup mieux 😉 (bientôt un article sur ce bel établissement).

Publicités
Image

Invitation à la flânerie aux  Jardins de Roquelin…

Ce matin, en regardant mon rosier tout défraîchi, on a la main verte ou on ne l’a pas 🤔 … je me suis mise en tête de trouver enfin un peu de temps pour visiter ce jardin qui m’attire depuis des années (lechatdansleau était surtout sous l’eau  ces derniers temps 😉😉😉) les Jardins de Roquelin.

Allez c’est parti, en voiture Simone… et en voiture lili ça marche aussi ? 🤔🤔 la Clim à fond, 35 degrés dehors…. Situé à Meung-sur-Loire (30 minutes d’Orléans), la route est belle et c’est un bon début. De part et d’autre, des champs puis soudain, juste avant le pont sur la droite,  mon objectif !

J’aime l’arrivée, ça ne paye pas de mine et justement, cela éveille la curiosité… sur le parking, 2 petites poules me frôlent les jambes puis s’enfuient.

Je rencontre Stephane Chassine, le propriétaire, passionné, discret, souriant.

Ici, c’est lui qui fait tout. Et c’est fait avec amour.

Une nouvelle petite poule me montre le chemin ! Décidément, avec toutes ces cocottes, C’est Pâques sans les chocolats ! (heureusement…. avec 35 dehors !!!)


Première impression, une sensation de sérénité… mais pas de silence car il y a de la vie là dedans, chèvres, coqs, dindons, insectes, ça caquette, ça butine et ça bourdonne….

img_6898-1

On a envie de se perdre dans les allées, comme dans un labyrinthe et peu importe si on retombe sur ses pas, si on passe et repasse auprès du même poirier… Il y a toujours un buisson, un arbre fruitier, Une rose qui vous dit « toi là, viens et colle ton nez sur moi, puis ferme les yeux, Laisse-toi transporter par mon parfum… » (ok, aujourd’hui j’ai envie que les roses parlent, à la manière du Petit Prince, mais tout est normal !!)

Je joue le jeu, je me rappelle à quel point chaque jour j’ai si peu de minutes à moi et une fois n’est pas coutume, je ne regarde pas la montre et me laisse porter par cette nature.

 

 

 

Ce jardin à l’anglaise invite à la rêverie. J’imagine tout à fait Monet ou Renoir, installé sur un banc dans une allée ombragée et être inspiré par cette  nature généreuse, qui malgré la météo sévère  de cette année, nous offre de belles couleurs. (d’ailleurs bravo Stéphane, vous avez su protéger ces trésors contre vents et marées, ou plutôt contre sécheresse et canicule 😉😉😉).

En fait, il y a de la poésie ici !

 

Le maître des lieux vous permet aussi d’acheter des plantes, arbustes, roses anciennes et vous pourrez ainsi essayer de retrouver un peu de Roquelin chez vous !

img_6967Une belle allée débouche sur une grande  pelouse, où sont installées tables et chaises pour se poser (ou se pauser ? ) et boire quelque chose. La voilà la bonne idée ! C’est vrai qu’ici on aurait tendance à vouloir s’allonger dans l’herbe et faire la sieste, mais c’est sans compter sur  les habitants qui vous rappellent qu’il faut se réveiller !

 

 


Au fait, à l’intérieur dans l’ancienne bergerie, Stéphane vous propose sa boutique avec ses confitures et objets atypiques, style campagne, Là où il y a de la déco, je ne suis jamais loin… j’adore l’atmosphère…

C’est certain je vais revenir, le printemps doit être sublime ici ! Il est temps de quitter à regret cet écrin de verdure, un peu comme une oasis, un jardin secret mais pas si secret… avec en mémoire le chant des oiseaux, le son si relaxant de l’eau qui coule dans la fontaine et je vous l’offre, c’est cadeau !


Comme je suis arrivée, mais en plus « détendue », je repars avec une haie d’honneur, carrément VIP, la grande classe 🐓 🐓 !!!

Ah oui, le « petit truc sympa » et rare… je n’avais pas osé venir avec la mienne, trop chaud, mais nos toutous sont acceptés (en laisse évidemment, à nous aussi de prendre soin, « take care » comme disent les anglais, de ce lieu merveilleux).

Plus d’infos sur ce jardin classé Remarquable :

Les Jardins de Roquelin 

Lieu dit « Roquelin » 45130 Meung sur Loire

📞 06 70 95 37 70

Horaires, dates d’ouverture et fermeture, évènements :  Les Jardins de Roquelin

Tarifs : 6€, gratuit pour les moins de 18 ans.

 

Pour fondre de plaisir…

Il fait chaud, il fait beau… besoin d’une pause fraicheur ? (ah les bonnes excuses…)

Il y a de ces secrets qu’on voudrait garder pour soit… mais qu’on se doit de partager parce que c’est bon pour le moral. Artisan B.Glacier... La seule et unique place pour déguster sorbets et crèmes glacées à tomber par terre.

Testés et approuvés par moi même, ma petite meunière, amis et un nombre incalculable de mes hôtes qui suivent mes conseils avisés et reviennent enchantés, chaque parfum est un peu de paradis dans ce monde de m…., pardon de brutes.

IMG_7838

 

C’est un salon de thé discret, situé dans une petite rue qui ne paye pas de mine, à quelques mètres des Arcades de la Rue Royale,
mais je vais m’en tenir à ce que je préfère, les glaces maison.

 

IMG_6814

 

 

En pot ou cornet (gaufrette artisanale évidemment).

 

Mes parfums fétiches ? « Toscane » (groseille-citron-basilic), « Mojito » (Son nom l’indique), « Poivron-framboise », « Mangue-curry »… et j’en passe.

Perso je m’éclipse et déguste mon petit pot rien qu’à moi dans le petit jardin d’à-côté…

IMG_5933

Dans ma grande mansuétude, je vous donne l’adresse… On dit merci qui ?

Artisan B . Glacier, 8bis rue des Albanais, 45000 Orléans. 0238538888

IMG_7837

 

 

Norbert et Joséphine…

Comme le son d’un réveil un matin ensoleillé, le printemps apporte son lot de belles choses. La nature s’éveille, les couleurs pointent leur nez, l’amour flotte dans l’air et les animaux préparent leur nid douillet. Et justement, si notre île nous l’avons nommée « l’île au cygnes », c’est pour une très bonne raison… car chaque année, nous avons un couple de locataires (avec eux pas de soucis de loyers impayés). Ils arrivent à 2 et souvent repartent à 10. La place leur plait car ils y reviennent et le spectacle vaut toujours le détour. Cette année, j’ai décidé de suivre cette petite famille, étapes par étapes et de vous le faire partager.

Une série en plusieurs épisodes, sur un couple atypique, Joséphine et Norbert, une téléréalité mais sans les cerveaux vides, les gros seins et surtout avec de la beauté, de la vraie. Celle que la nature peut nous offrir….

Episode 1)

Repérage des lieux par Norbert. Dis donc pépère, on te laisse l’emplacement gratuitement, tu vas pas faire le difficile ! Pas besoin de faire l’état des lieux ! ça fait la fine bouche en plus…
IMG_4046

Monsieur est méfiant… Mais bien sûr, rien n’est trop beau pour installer son épouse et ses futurs enfants.

 

 

IMG_4054

 

 

Ouhlala… faut pas trop s’y frotter, Monsieur est susceptible… Pas commode le voisin…

 

 

IMG_3971

 Episode 2)

Joséphine s’est installée.

Pas beaucoup de cartons à déballer apparemment !

Hum… C’est un cygne Aurélie… Oui… Et alors, pourquoi n’aurait-il pas de vaisselle de mariage, ou de bouquins voir même une étagère IKEA à monter ! Pfffff…

Il n’y a plus qu’à attendre…. Ce petit couple nous réserve plein de surprises … A suivre donc au prochain épisode !

IMG_4813

 

Episode 3)

Que caches-tu sous  tes ailes madame ?… 3 ? 6? A suivre…  

9 !!!!! Bravo !

Épisode 4) 

Bon…. voilà…. 2 en moins snif…. Mais 7 vraiment adorables non ? 

 
  

Épisode 5) Et fin…

  
  

C’est le printemps, la nature s’éclate !

IMG_4350.JPG

Mon jardin au Moulin St Julien, quand le printemps est là, c’est comme ces fameuses oeuvres d’art qu’on faisait enfant, une feuille blanche, de la peinture, une paille et vas-y, souffle à plein poumons… sans cracher… du bleu, du rouge, du jaune, du rose…

Une explosions de couleurs…
IMG_4300 IMG_2776

IMG_4486

IMG_4308.jpg

 

IMG_4490.jpg

IMG_4489.jpg

Et dans quelques temps, d’autres montreront le bout de leur nez… A suivre…

 

Délices au « Pavillon Bleu »…

Et au milieu coule une rivière…

Il est de ces endroits que je conseille à chaque fois, pour affaire, entre amis mais aussi tellement bucolique pour petits couples en recherche de romantisme. Quand on veut déjeuner ou dîner du bon avec La Vue qui va bien, cette adresse est toute indiquée.

Et puis Moulin St Julien est à 900m alors on peut boire un peu de vin et faire la route à pieds !

Ancienne guinguette de 1900, cet établissement garde son côté belle époque, thumb_IMG_4359_1024 4mais avec une déco moderne et douce mais originale (levez les yeux au plafond !!) et une cuisine inventive et jeune. De la gastronomie sans le « Je me la pète ».

thumb_IMG_4081_1024

On aime sa petite friture de poisson, sa très belle carte des vins et les conseils de Bertrand le patron, le côté chic mais pas guindé, et surtout, la terrasse aux beaux jours avec une vue juste extraordinaire sur le Loiret.

thumb_IMG_4064_1024

Allez, on réveille ses papilles…

 … et on jette un coup d’oeil à la carte !

Mise en bouche avec un Velouté de carottes et pourquoi ne pas continuer avec la petite friture…

.thumb_IMG_4066_1024 IMG_4070On craque pour les Ravioles de foie gras crème de moutarde à la pomme verte ou encore les Coquilles St Jacques poêlées et son velouté de capucines tubéreuses…

thumb_IMG_4074_1024 thumb_IMG_4075_1024On se laisse aller à la gourmandise avec ces Desserts sympathiques… Soufflé façon pain d’épices sorbet orange amère ou encore Douceur de Noisettes…

Bref, tout ça cuisiné avec amour… on se régale.

Le top ? Profiter des beaux jours pour manger sur la terrasse… Romantique à souhait.     Et faire un tour en bateau, lorsque cela est possible, la coupe de champagne à la main ! (profitez-en pour la demander en mariage… ou pas…)

Ouvert tous les jours sauf dimanche soir et lundi toute la journée. Les meilleurs doivent se reposer aussi !

A Olivet, 351 rue de la Reine Blanche. Sur les bords du Loiret. 02 38 66 14 30 (réservation conseillée).

Comment bien rater sa Maison d’Hôtes…

Vous l’attendiez, vous en rêviez… la liste de ce qu’il faut absolument faire pour rater sa Maison d’Hôtes. Et oui, le projet est lancé, vous allez ouvrir bientôt votre chez vous au touristes et vous avez un tas de questions. J’en ai sélectionnées 5 qui me paraissent pertinentes et je vais de ce pas y répondre.

1-Madame S.

« Ma maison fait 40m2 et j’ai un un cellier de 3m2 qui ne sert pas, pourrais-je l’utiliser pour faire ma chambre d’hôtes ? A quel tarif ? »

Chère madame, mais parfaitement ! Vous comme moi aimons les petits espaces confinés et angoissants, sans ouverture ou lorsque vous vous retournez, vous êtes déjà la tête dans le lavabo. Mes hôtes me le répètent si souvent, une chambre agréable est une chambre sans fenêtre, ou on ne peut ni circuler ni respirer ( ça doit leur rappeler la période où ils étaient dans le ventre de leur maman). C’est rassurant. Et puis à quoi servirait une fenêtre si ce n’est à perdre un pan de mur qui pourrait servir à accrocher un magnifique puzzle 500000 pièces représentant 2 dauphins violet sautant au dessus d’une mer verte devant un soleil couchant fuchsia, encadré avec soin ? A rien, vous en conviendrez.  (pour la déco, voir question 3). Pour le tarif, pas moins de 100€ la nuit. La qualité a un coût.

2- Madame V. (peut-être un reptile, on ne sait pas)

« Les gens m’insupportent, parler m’agace et travailler n’est pas dans mes cordes. Je souhaite ouvrir 5 chambres cette année sans prendre quelqu’un pour l’entretien. Quels conseils pouvez-vous me donner afin que j’en fasse le moins possible ? Pas trop car lire m’épuise aussi. »

Voilà une très judicieuse question Madame V. Cette activité est donc faite pour vous. Il faut savoir que hélas,  une fois vos chambres ouvertes, avec un peu de chance, (ou de malchance) des personnes souhaiteront y venir. Oui je sais,  c’est la mauvaise nouvelle. Et voici le secret pour que tout se passe comme sur des roulettes :

L’accueil :

Evitez les bonjour, bonsoir, la politesse, pas besoin de sourire, vous n’êtes pas là pour être gentille et de plus ça fait des rides. Montrez la chambre du doigt et surtout, si vous avez un étage, n’entreprenez pas la montée de celui-ci, vos rotules seraient fragilisées. Donnez les clés, ils trouveront bien. Si par malchance ils ont des questions, repondez par cette simple phrase : je ne sais pas et partez vite, voir en courant, votre temps est précieux. Et si le pire arrivait, des étrangers, surtout ne vous embêtez pas à apprendre l’anglais ou à essayer de les comprendre, ils ont voulu venir, qu’ils se débrouillent. C’est pas la Croix-Rouge ici, non mais.

Le reste :

Ils sont là, il faudra faire avec. Le petit-déjeuner, c’est très important. Ils ont besoin de partir très tôt ou ils veulent dormir, ce n’est pas votre problème. Vous êtes une lève tôt, ce sera petits-déjeuners à 6h30, pas après. Vos hôtes dorment encore car ils ont fait 800kms la veille et sont exténués ? Ce n’est pas votre problème non plus si des gens font autant de route pour venir chez vous. Ils ne mangeront pas. C’est leur rendre service, l’été approche, vous anticipez leur régime. Vous êtes une lève tard, ce sera petits-déjeuners à 11h pas avant. Ceux qui vous ont demandé 9h, qu’ils assument. Ils n’avaient qu’à prévoir un paquet de cookies pour patienter.

Ai-je besoin de le dire, tout viendra du supermarché du coin, tout décongelé et industriel, confiture sans goût mais 100% sucre et truc bizarre (c’est le meilleur), et évidemment, n’abusez pas sur la quantité, un demi quignon de pain suffira. Vous n’êtes pas là pour les nourrir.

Enfin, l’entretien. Pourquoi faire me direz-vous ?

Et vous aurez raison de poser la question ! Les gens sont partis, laissez les draps pour les prochains. Ils seront déjà tout chaud. Et puis la lessive ça coute. Et alors le repassage est bien trop fatiguant pour vos frêles poignets. Laissez tomber. De même pour la salle de bain. Laissez de côté également, vos nouveaux hôtes de ce soir passeront un coup avec les serviettes encore humides qu’ils trouveront par terre.

Voilà, suivez pas à pas ces précieux conseils que je vous offre. Allez c’est pour vous, c’est gratuit. Mon bon coeur me perdra. Et sans vous fatiguer, vous ferez un malheur, (si si un vrai malheur).

3- Monsieur X (Rocco S., est-ce vous ? Ou un ami de Mr M. Dorcel ?)

« Bonjour. Tout d’abord j’aime beaucoup ce que vous faites. Mes 4 enfants sont grands et sont partis. Leurs chambres sont libres. Elles sont grandes. Je souhaite les mettre à disposition de mes hôtes, telles quelles ainsi que ma salle à manger (…) Qu’en pensez-vous ? »

Tout d’abord laissez-moi vous remercier. J’aime beaucoup ce que je fais aussi. (Mais vous n’en diriez pas autant si vous goutiez ma blanquette de veau). Bref. Je comprends votre situation. (Juste comme ça, aviez-vous bien compris le fait qu’une grande chambre est inutile, un placard suffit on vous dit, je ne cesse de le répéter !!)

Je n’ai pas recopié ici votre mail entier où vous me décrivez le papier peint avec des avions et des robots, celui avec des oursons qui tiennent un pot de miel et celui avec des sirènes et des coeurs. Je visualise tout à fait et je vous dis OUI! ! Magnifique ! Tout cela ira très bien avec le mobilier imitation hêtre et la moquette bleu marine de vos fils, avec ses auréoles, souvenir d’une gastro d’anthologie. Idem pour la moquette mauve et surtout tachée de vos filles, rappel de ce fameux concours de beauté (vous aviez pourtant signalé à votre épouse, et ce, à plusieurs reprises, qu’elle devrait fermer à clé sa trousse à maquillage. Ah les femmes…).

Surtout conservez le linge de lit assorti ! C’est un tout. (j’aime beaucoup la couette avec les licornes). Vous pouvez même donner un nom à chaque chambre , en voici quelques-uns très originaux qui m’ont demandé de longues heures de réflexion :

  • La chambre bleue (et oui, rappel de la moquette ! subtil hein!)
  • La chambre mauve (vous n’y aviez pas pensé, avouez le !)
  • La chambre sale (clin d’oeil aux nombreuses marques sur les murs et le sol)
  • La chambre du fond (besoin d’expliquer ?)

Vous pourriez agrémenter les murs d’affiches type « Beverly Hills » ou des « New Kids On The Block » (toi qui est né dans les années 80, on se comprend. Pour les autres, désolée). Pour la touche féminine, le thème « Violetta » actuel et tendance bien que peut-être un peu « stylé », sera la touche de bon goût.

Pour la pièce commune, poursuivez sur cette lancée. Mettez bien en évidence cette extraordinaire collection de cochons (merci pour la jolie photo ! j’en ai compté 120 puis j’ai arrêté de compter) que votre épouse adore et comme je la comprends. Si je peux me permettre, ce petit couple de cochons, vert pomme (assortis au mur de la même couleur) qui s’embrassent en levant une patte, devrait être mis en première place sur votre étagère, voir y installer des spots directionnels pour qu’on ne voit que ça. C’est la pièce maîtresse de votre maison ! Ce serait la grande classe (le comble du bon goût). Voili voilou !

4- Monsieur ZUONCSKYAXJOKAV (alors là par contre, les initiales suffisaient…)

« J’ai des chambres et je me dis que je pourrais faire table d’hôtes. Ma belle soeur dit que je suis fort en saucisse/pain/moutarde (…) Qu’en pensez-vous? Et à quel prix ? Je voudrais faire profiter les gens de mon talent ! »

Cher Monsieur dont le nom est imprononçable, vos dons culinaires ont l’air tellement impressionnants ! (On parle de hot-dog non ?) Vous dites plus loin dans votre message que vous êtes le roi de la coquillette/ketchup, de l’andouillette oignons. Qu’attendez-vous pour mettre ces talents culinaires au service de vos hôtes ? Quel gâchis de les en priver ! Tout le monde sait qu’une bonne table c’est la simplicité et la générosité. Alors proposez vos mets divins. Votre spécialité, la tartine de pain de mie/margarine parsemée de cornichons va faire un carton. Accompagnez-la d’une délicieuse soupe saindoux/flageolets. Terminez en beauté avec votre fameux dessert moldave et si léger, le GJiuvysky ( brioche, crème fraiche/purée de pommes de terre au miel/une couche de beurre/un biscuit trempé à la vodka/confiture de bananes/brioche) à consommer avec un lait d’ânesse bien chaud. Partez sur un prix raisonnable de 90€ par personne, carafe d’eau non incluse.

5- Madame J.

« J’ai un moulin au bord de l’eau, avec de grandes chambres , un grand jardin et une piscine, au calme. Je fais mes confitures et aime préparer des petites spécialités. Et plus que tout, j’adore faire de nouvelles rencontres, partager avec les gens. Qu’en pensez-vous ? »

Laissez tomber.